Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home Islam in Africa Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Book chapter Book chapter Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Les 'licenciés du Caire' et l'État au Niger
Author:Niandou Souley, AbdoulayeISNI
Book title:Le radicalisme islamique au sud du Sahara: da'wa, arabisation et critique de l'Occident
Editor:Otayek, René
Year:1993
Pages:213-227
Language:French
City of publisher:Paris
Publisher:Karthala
Geographic term:Niger
Subjects:Islamic movements
Islam
Church and State
education
revival & reform
Abstract:Le régime qui s'installe en 1974 au Niger, soucieux d'affirmer sa légitimité en tenant compte du poids sociologique de l'islam mais méfiant envers les cadres maraboutiques traditionnels, se tourne vers ceux qui, parmi les musulmans, apparaissent comme des 'modernistes', c'est-à-dire les 'licenciés du Caire'. Cette expression est utilisée dans cet article pour désigner tous les cadres qui, après la 'médersa' (école franco-arabe) au Niger, ont poursuivi leur formation dans les universités du monde arabe, et pas seulement au Caire. L'auteur examine les rapports entre l'État, les marabouts traditionnels, l'élite francophone et les 'licenciés du Caire'. Ces derniers deviennent les alliés islamiques privilégiés des militaires au pouvoir et par le biais de l'AIN (Association islamique du Niger) ils deviennent les porte-parole de l'islam 'légitime' et les médiateurs des relations entre le Niger et le monde arabe. Les arabisants qui se veulent uniques représentants légitimes de 'l'oumma' (communauté des croyants) au Niger, ont des conflits de légitimité avec d'une part l'élite religieuse traditionnelle, d'autre part l'élite francophone. Seuls les franco-arabisés, qui ont su maîtriser le français, ont trouvé leur place dans l'appareil étatique; les purs arabisants, la grande masse des jeunes formés dans les écoles coraniques traditionnelles, semblent n'avoir pour avenir que le chômage. Notes, réf.
Views