Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La rébellion casamançaise peut-elle finir?
Author:Marut, Jean-ClaudeISNI
Year:1996
Periodical:Afrique contemporaine
Issue:180
Pages:75-83
Language:French
Geographic term:Senegal
Subjects:Diola
rebellions
Abstract:À la suite de l'appel lancé le 3 décembre 1995 par l'abbé Diamacoune, chef de la rébellion séparatiste, les armes se sont, une fois de plus, tues en Casamance (Sénégal). Mais la multiplication des obstacles éloigne chaque jour davantage la perspective de négociations. Les nouveaux rapports de forces tant sur le terrain que politiques ouvrent des perspectives contradictoires quant à la solution du conflit. Cependant, une solution durable n'est pas envisageable tant que les vrais problèmes soulevés par les séparatistes ne seront pas reconnus. L'image dominante d'une rébellion ethnique (voire diola) permet de passer sous silence un élément essentiel, à savoir le double enracinement, populaire et casamançais, de la rébellion. Il s'agit en effet d'une crise sociopolitique. Les Diola, pour la plupart de souche paysanne, se trouvent marginalisés dans la société sénégalaise. Tandis que l'État vise à l'intégration et à la mise en valeur des ressources de la Casamance, ses habitants se sentent colonisés et ont l'impression de ne pas être entendus. La crise révèle en effet l'insuffisante représentation politique du mouvement casamançais. En définitive, les Casamançais rejettent les modèles importés, 'modernes' - aussi bien de développement que politique - adoptés par l'État sénégalais. Notes, réf.
Views