Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Économie et impact spatial de l'agriculture itinérante badjoué (sud-Cameroun)
Author:Wachter, Pauwel De
Year:1997
Periodical:Civilisations
Volume:44
Issue:1-2
Pages:62-93
Language:French
Geographic term:Cameroon
Subjects:Maka
nature conservation
forests
shifting cultivation
national parks and reserves
External link:https://doi.org/10.4000/civilisations.1611
Abstract:Ce travail s'inscrit dans le cadre d'une recherche réalisée pour le projet ECOFAC-Cameroun. Ce 'Programme de conservation et d'utilisation rationnelle des écosystèmes forestiers en Afrique centrale', financé par l'Union européenne, organise la gestion de la Réserve de faune du Dja selon une politique de gestion participative. Les essarteurs badjoué du sud-Cameroun vivent dans un environnement caractérisé par des ressources abondantes et dans lequel la production vivrière est liée à l'investissement en travail humain. L'étude quantitative porte sur les différents types de champs qui correspondent à la mise en culture de différents types de jachères. On quantifie l'impact actuel et futur de l'essartage badjoué sur la forêt, qui, tel qu'il est pratiqué, n'est actuellement pas une menace pour les forêts primaires du Dja. Le paysage qui en résulte est une mosaïque de forêts primaires et secondaires capable de soutenir une pression de chasse plus élevée que dans la forêt primaire. L'article décrit les types de champs vivriers, la taxinomie badjoué des jachères, montre l'utilisation spécifique des jachères en fonction de l'économie du travail, les cycles de culture, la chasse, les formes de déprédation et les possibilités d'intensification. Il n'y a pas de demande pour les innovations qui économisent la terre mais augmentent le travail. Il vaut mieux créer des motivations pour la conservation de la biodiversité. Notes, réf.
Views

Cover