Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Le thon: une filière en Côte d'Ivoire porteuse d'idées
Authors:Romagny, BrunoISNI
N'Goran, N. Ya
Year:2000
Periodical:Marchés tropicaux et méditerranéens
Volume:55
Issue:2853
Pages:1355-1360
Language:French
Geographic term:Ivory Coast - Côte d'Ivoire
Subjects:exports
fish
fish processing
Abstract:Abidjan est le premier port de pêche du golfe de Guinée en termes de débarquements de thons tropicaux. Le port bénéficie d'infrastructures modernes (entrepôts frigorifiques, équipements de manutention, chantier naval, facilités portuaires) et d'une position géographique idéale au centre de la zone de migration du thon dans l'Atlantique Centre-Est. Trois espèces dominent et sont exploitées par une pêche de surface à la senne tournante qui opère dans toute l'Atlantique tropical Est: l'albacore, le listao et le patudo. Dans le cadre des accords de pêche conclus avec l'Union européenne et moyennant une contrepartie financière, une cinquantaine de senneurs trans-océaniques, principalement sous pavillon espagnol et français, transbordent leurs cargaisons et approvisionnent trois conserveries. Ces conserveries contribuent largement à l'excédent en valeur de la balance commerciale des produits halieutiques de la Côte d'Ivoire, balance qui en volume est déficitaire. Cet article examine l'implication de la Côte d'Ivoire dans l'exploitation des ressources thonières dans l'Atlantique tropical Est et cerne les perspectives pour l'industrie thonière ivoirienne. La Côte d'Ivoire a des difficultés à exporter vers les marchés les plus dynamiques de l'UE, en partie à cause d'un déficit de compétitivité par rapport à ses principaux concurrents (pays de l'Asie du Sud-Est et pays d'Amérique du Sud). Ne maîtrisant ni leurs approvisionnements, ni leurs débouchés finaux du fait des accords de pêche avec l'UE et les intérêts français présents dans ce secteur, les conserveries ivoiriennes trouvent un refuge fragile sur le marché français face à la concurrence internationale. Bibliogr., notes, réf.
Views

Cover