Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La perception des identités et des responsabilités sociales à Kinshasa: résultats d'une enquête au sud des communes de Lemba et de Kisenso
Authors:Saint Moulin, Léon deISNI
Kabongo Mpunga, ChristianISNI
Year:2000
Periodical:Congo-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:40
Issue:346
Period:juin-juillet-août
Pages:355-379
Language:French
Notes:biblio. refs.
Geographic terms:Congo (Democratic Republic of)
Central Africa
Subjects:identity
urban population
capitals
sociology
social stratification
Social values
Kinshasa (Congo)
Abstract:Dans le cadre d'un cours d'analyse sociale dispensé à la Faculté de pihilosophie Saint Pierre Canisius de Kimwenza, les auteurs ont mené une enquête sur la conscience sociale de la population kinoise dans les quartiers de Livulu, Mbanza-Lemba et Kisenso-ouest, c'est-à-dire au sud-ouest des communes de Lemba et de Kisenso, en contrebas de l'Université de Kinshasa, du 20 mars au 17 avril 1999. Comment se définissent les Kinois? De qui se sentent-ils solidaires? De quoi se sentent-ils responsables? À qui imputent-ils le cours des choses? Quelles sont leurs espérances? Les 518 personnes interrogées constituent un échantillon représentatif de l'ensemble de la population adulte des quartiers concernés. Il s'agit d'une population pauvre. Leur niveau d'instruction est inférieur à celui de l'ensemble de la ville. Presque toutes les personnes interrogées se sont dit adeptes d'une religion; il y a significativement moins de catholiques et plus de membres d'Églises indépendantes que dans l'ensemble de la ville de Kinshasa. Une part importante de la population interrogée est sans emploi. Il s'avère des résultats de l'enquête que la population kinoise est très consciente d'appartenir à un grand pays et elle valorise son appartenance à la République démocratique du Congo. Même si un certain individualisme limite les solidarités sociales, les personnes interrogées ne se considèrent nullement comme isolées les unes des autres. En outre, elles vivent intensément leur relation à Dieu, qui leur semble garant de leur salut. C'est à long terme que les gens sont pleins d'espoir. Le progrès scientifique leur apparaît notamment comme une source d'espérance. Ils attendent des Églises un engagement effectif dans la lutte pour la paix et la justice. Notes, réf.
Views