Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Être et devenir Sikoomse: identité et initiation en pays moaaga (Burkina Faso)
Author:Vinel, Virginie
Year:2000
Periodical:Cahiers d'études africaines
Volume:40
Issue:158
Pages:257-279
Language:French
Geographic term:Burkina Faso
Subjects:Mossi
secret societies
masquerades
External link:http://etudesafricaines.revues.org/174
Abstract:Dans la société moaaga (mossi) du sud-ouest du Burkina Faso, la société de masques des 'Sikoomse' apparaît comme un groupe original du fait d'un culte religieux spécifique et d'une pluralité des modes d'acquisition de l'identité 'sikoaanga'. Le culte repose sur la détention d'un fétiche, le 'suku', qui identifie le groupe. Une langue secrète, des masques et des instruments de musique sont également manipulés lors des cérémonies funéraires et de l'initiation. Celle-ci s'oppose à celle des autres Moose de la région, notamment en proscrivant la circoncision et l'excision. L'appartenance à ce groupe est tout d'abord un héritage patrilignager et l'identité 'sikoaanga' fonctionne comme une identité lignagère. Mais la transmission de l'identité à des parents utérins et l'adhésion de personnes extérieures confèrent un caractère ouvert au groupe. Aujourd'hui, les conversions aux religions monothéistes et l'abandon par certains de la religion 'sikoaanga' posent la question de l'articulation entre l'identité lignagère et l'identité individuelle. Il est possible d'imaginer que des changements d'identité lignagère succéderont aux changements d'identités socioreligieuses individuelles lorsque cette identité ne sera plus pertinente par rapport aux membres des lignages et par rapport à l'environnement social. Les informations présentées dans cet article ont été recueillies dans deux villages, Nabadogo et Sabou, situés respectivement à trente et vingt kilomètres à l'ouest de la ville de Koudougou. Bibliogr., notes, réf., rés. en français et en anglais.
Views

Cover