Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Ilakaka (Madagascar): la ruée vers le saphir
Authors:Guérin, CatherineISNI
Moreau, SophieISNI
Year:2000
Periodical:Les cahiers d'outre-mer
Volume:53
Issue:211
Pages:253-272
Language:French
Geographic term:Madagascar
Subjects:environment
mineral exploration
precious stones
new towns
Abstract:Depuis la découverte fortuite de saphirs, fin 1997, dans le hameau d'Ilakaka, au sud-ouest de Madagascar, de dizaines de milliers de pionniers malgaches ont afflué, pour exploiter un gisement aux dimensions probables de 120 x 130 km. Outre des mineurs professionnels, de jeunes éleveurs et paysans bara, des citadins, pour la plupart jeunes instruits mais employés en-dessous de leur qualification, ont déferlé à Ilakaka pour faire de la prospection. Ils ont été suivis par les représentants du commerce du saphir à l'échelle internationale. Sur l'une des deux principales routes du pays, la RN 7 qui va de la capitale Antananarivo à Toliara (Tuléar) au bord du canal de Mozambique, une ville-champignon se développe rapidement. Cet essor spontané, sans encadrement des pouvoirs publics, se fait sans aucun aménagement ni infrastructures, sans électricité ni conduites d'eau, labourant la vaste savane naguère vide d'hommes. L'anarchie paysagère, de même que l'économie interlope, caractérise la bourgade et ses environs. Les saphirs enrichissent leurs acquéreurs étrangers, mais du fait de l'incurie des pouvoirs publics, une richesse considérable échappe aux recettes de l'État. La principale menace pour l'environnement porte sur les répercussions de l'exploitation des saphirs sur le parc national de l'Isalo voisin, le plus fréquenté de l'île avec 18 000 visiteurs en 1998, et, grâce aux entrées, une importante source de revenus. Notes, rés. en anglais et en français.
Views