Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Le rôle joué par la monnaie précoloniale, coloniale et moderne dans les transactions matrimoniales chez les Mongo de la région équatoriale de la R.D. du Congo
Author:Eggert, Rosemarie K.
Year:2000
Periodical:Annales aequatoria
Volume:21
Pages:41-51
Language:French
Notes:biblio. refs.
Geographic terms:Congo (Democratic Republic of)
Central Africa
Subjects:Mongo
money
bridewealth
Economics, Commerce
trade
social change
Traditional culture
Abstract:Cet article passe en revue l'évolution de l'aspect matériel des transactions matrimoniales (le 'bridewealth') chez les Mongo de la région équatoriale de la République démocratique du Congo. Par tradition, le 'bridewealth', qui était versé à la famille de la fiancée par celle du futur mari, donnait en même temps le droit à un frère de la mariée, qu'il soit d'affiliation directe ou indirecte, de pouvoir à son tour se marier en faisant une transaction matrimoniale à l'aide dudit versement. La pratique de cette politique traditionnelle de mariage fait que les relations des deux femmes concernées revêtent une forme spécifique: la femme dont le mariage apporte le versement du 'bridewealth' est automatiquement la 'nkolo' de la femme de son frère, tandis que celle-ci devient sa 'nkita'. Parallèlement, il existe une relation spécifique entre le frère de la mère et le fils de la soeur. Au cours de la période précoloniale, le 'bridewealth' était constitué par les esclaves et le fer régional, avant que le fer fut remplacé par le cuivre et le laiton, qui étaient transformés en anneaux ('konga'). Les 'konga' étaient donc ce qu'on appelle 'special purpose money'. Depuis le début de la colonisation, le fil de laiton ('mitako') devint une monnaie à part entière dans le sens d''all purpose money', mais il continue d'être transformé en anneaux. Toutefois, il semble que dès le tournant du vingtième siècle on acceptait aussi les 'mitako'. Ainsi, une monétarisation du 'bridewealth' a eu lieu dès cette époque. Dès les années mille-neuf cent trente, on commençait à payer une partie du 'bridewealth' dans la monnaie du pays. Aujourd'hui, tout le monde en fait usage. Le 'bridewealth' devient de plus en plus une affaire individualisée et l'utilisation prolongée de l'argent dans le 'bridewealth' conduira à une détente des relations spécifiques aussi bien entre les belles-soeurs qu'entre le frère de la mère et le fils de la soeur. Bibliogr.
Views

Cover