Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Le choc des cultures: plusieurs histoires coloniales et des conflits toujours en suspens
Author:Mohamed-Abdi, MohamedISNI
Year:2001
Periodical:Studia Africana
Issue:12
Pages:7-19
Language:French
Geographic term:Somalia
Subjects:violence
civil wars
Abstract:La Somalie, à l'époque coloniale et encore aujourd'hui, est le pays d'Afrique où la présence d'étrangers est la plus réduite. Le phénomène principal lié à la colonisation, est l'apparition dans la culture somali(enne) d'une violence destructrice non mesurée, en réaction à la domination étrangère, au déséquilibre social lié à la dotation en armes à feu de certains clans du littoral, au partage du territoire et à l'apparition de la propriété privée. La permanence actuelle de la violence est en continuité avec les déséquilibres causés à cette époque. Les exportations de bétail sont devenues sauvages et les problèmes liés à la partition du territoire somali persistent. L'attitude de méfiance face à certaines idées nouvelles de l'indépendance reste dans le prolongement de l'époque passée dans laquelle les Somaliens puisent sans cesse leur incompréhension à la modernité. L'évolution de la société somalienne vers deux cultures, urbaine et rurale, difficilement conciliables, préfigure un véritable 'choc des cultures'. Le retour à la paix après dix années de guerre civile doit-il être un pas de plus fait en avant ou faut-il opérer un retour vers un certain nombre de valeurs traditionnelles? Bien que les tentatives de réconciliation orchestrées par la communauté internationale aient toutes échouées, au niveau local la société civile a très vite cherché à se prendre en charge. Les accords d'Arta (Djibouti, mars-août 2000) semblent montrer un consensus où les participants ont su concilier morale religieuse, tradition et moralité, et ont su à la fois renouer avec le passé lointain de leur peuple (les traditions) et accepter son passé récent (la colonisation). Bibliogr., notes.
Views