Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Évolution économique et financière des États de la CEMAC au cours de l'an 2000 et perspectives pour 2001
Author:Anonymous
Year:2000
Periodical:Études et statistiques: bulletin mensuel
Issue:258
Pages:255-268
Language:French
Geographic term:Central Africa
Subjects:money
Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale
economic development
Abstract:Le redressement de la croissance économique dans les pays membres de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale: Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, Tchad), amorcée au début de l'année 2000, s'est confirmé avec une hausse du PIB réeel de 3,2 pour cent en 2000 contre 0,1 pour cent en 1999. Ce rebond de l'activité économique s'explique, au plan extérieur, par la fermeté continue des cours du pétrole, du bois et du dollar américain, et, au niveau intérieur, par les mesures d'assainissement et de consolidation des finances publiques prises par les pays dans le cadre du Programme sous-régional de redressement économique et financier. Cette performance procède également du retour de la confiance dans la sous-région, suite à l'apaisement du climat socio-politique, et de la reprise des relations plus soutenues avec les institutions de Bretton Woods. L'élément moteur de la croissance reste cependant la demande intérieure, principalement tirée par la hausse de la consommation privée, la relance des investissements productifs et la poursuite des grands travaux de l'État. Selon les projections disponibles, l'an 2001 sera caractérisé par une consolidation de la croissance économique dans les pays de la CEMAC, avec une hausse attendue du PIB réel de 6,4 pour cent. Cependant, ces prévisions restent largement tributaires de la conjoncture internationale. Aussi, la poursuite par les États de politiques économiques rigoureuses, notamment au plan budgétaire, s'avère indispensable afin de ne pas compromettre les acquis de 2000. Dans ce contexte, le Programme sous-régional de redressement économique et financier dont la mise en oeuvre est saluée par la communauté internationale demeure plus que jamais d'actualité. Note.
Views