Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Les 'Maï-maï' et les fonctions de la violence milicienne dans l'est du Congo
Authors:Acker, Franck VanISNI
Vlassenroot, KoenISNI
Year:2001
Periodical:Politique africaine
Issue:84
Pages:103-116
Language:French
Geographic term:Congo (Democratic Republic of)
Subjects:youth
social change
civil wars
organized crime
External link:https://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=POLAF_084_0103
Abstract:Cet article propose, plutôt que d'interpréter les crises violentes qui secouent le continent africain en termes de 'nouveau barbarisme', de prendre la mesure de l'espace qu'elles offrent aux groupes sociaux marginalisés pour renégocier leur statut et leur accès aux ressources politiques et économiques. Cette analyse des milices maï-maï dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) et de l'impact de la violence sur la structure sociale conduit à étudier plus précisément le statut de la jeunesse, dont les options ont été limitées depuis le début de la crise, dans un univers transformé par les mutations économiques et l'affaiblissement de l'ordre communautaire. Le mouvement maï-maï peut être considéré comme une sorte d''enclave'. Il s'agit d'une organisation égalitaire qui se différencie de la structure sociale locale, par son agencement interne et ses rapports égalitaristes, mais surtout par un rejet global de toute la société, réaction contre des institutions étatiques déficientes. Elle crée sa propre rationalité, et en l'occurrence, met sur pied et exploite des réseaux commerciaux clandestins et autorise le développement d'activités de 'seigneurs de la guerre'. La guerre est ainsi devenue un moyen alternatif de générer des profits, du pouvoir et de la protection. Le contexte prolongé de la guerre et l'implosion de l'État ont permis de lier des réalités locales à des dynamiques politiques régionales. L'action des maï-maï traduit le succès de l'alliance entre des acteurs qui se situent à des niveaux différents pour employer au mieux le pouvoir potentiel de cette structure informelle et gagner le contrôle économique. On peut parler, selon cet article, de nouvelles opportunités offertes à ces jeunes. Notes, réf., rés. en français et en anglais (p. 202).
Views

Cover