Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home Islam in Africa Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:L'islam et la femme sénégalaise
Author:Mbow, PendaISNI
Year:2001
Periodical:Éthiopiques: revue socialiste de culture négro-africaine (ISSN 0850-2005)
Issue:66-67
Pages:203-224
Language:French
Geographic term:Senegal
Subjects:Islam
women
gender
Link:http://ethiopiques.refer.sn/spip.php?article1287
Abstract:Avant d'aborder l'objet de son étude, l'islam et le statut de la femme, cet article définit les contours de l'islamisation au Sénégal, à partir du XIème siècle, avec la conquête de l'empire du Ghana par les Berbères. La révolution almoravide a voulu imposer un islam pur, des conceptions patrilinéaires et un abaissement du rôle de la femme. L'islam au Sénégal est dominé par son caractère confrérique. Il a une influence sur le statut de la femme sénégalaise du point de vue de la valorisation du mariage et de la notion d'obéissance, de la maternité, du divorce et de la polygamie. Le célibat est à éviter à tout prix. Du point de vue de l'héritage, les filles héritent la moitié de la part des garçons. Les facteurs de modification des responsabilités financières des femmes à l'heure actuelle au Sénégal sont la migration des hommes et le chômage: de nombreux pères de famille perdent leur emploi. Parmi les autres valeurs importantes pour l'islam, se trouvent la tenue vestimentaire, l'éducation, la santé, l'hygiène et la sexualité (excision). Dans un contexte de grave crise économique, l'auteur pose la question de l'évolution du discours fondamentaliste. On ne peut plus faire l'économie d'un débat sur le Code de la famille. Dans l'islam confrérique, on assiste de plus en plus à l'émergence d'une élite féminine: comme enseignante, exégète ou soufie ayant gravi les 'daraja' (échelons). Dans les couches populaires, les femmes sont très nombreuses dans les 'daah'ira' (associations religieuses) et constituent le gros de la clientèle des marabouts. Sur la relation entre État et religion, l'auteur recommande de porter attention à d'autres lectures possibles à l'intérieur de l'islam. Bibliogr., réf.
Views