Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:L'autre visage du conflit dans la crise des Grands Lacs: mémoire historique sur la crise et la citoyenneté au Kivu
Author:Kafarhire Murhula, Toussaint
Year:2003
Periodical:Congo-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:43
Issue:374
Pages:221-240
Language:French
Geographic terms:Congo (Democratic Republic of)
Burundi
Rwanda
Subjects:Banyarwanda
immigrants
Burundians
Rwandans
nationality
Abstract:La fin de l'illusion pacifiste et unitariste du Congo sous le règne de Mobutu appelle à l'examen nouveau de la question non-résolue de la nationalité réclamée par les Banyamulenge au Kivu. Au coeur de la crise de l'identité nationale au Congo se trouve la dialectique de l'autochtone et de l'immigré. Il serait aussi téméraire d'affirmer qu'il n'existe pas des Banyarwanda congolais ou mieux, des Congolais d'expression kinyarwanda, que de dire que tous les Banyarwanda vivant sur le sol congolais sont autochtones du territoire qu'ils revendiquent. Déjà à l'époque de la colonisation, les autorités coloniales belges ont importé de la main-d'oeuvre pour mettre en valeur des terres dites vacantes. L'auteur distingue trois différents groupes de Banyarwanda ayant toujours cohabité au Congo et qui présentent une importante différence quant à la nature des revendications de la nationalité congolaise. Généralement, un seul de ces trois groupes semble faire l'unanimité comme autochtone tandis que les deux autres n'ont jamais perdu leur statut d'immigrés. Il s'agit respectivement des Banyarutshuru dans le Nord-Kivu, pour la plupart Hutu, qui sont reconnus comme indigènes. Les Banyamasisi (Hutu et Tutsi), par contre, toujours dans le Nord-Kivu, et les Banyamulenge vivant au Sud-Kivu (uniquement Tutsi) ont toujours été regardés comme des immigrés venus à des périodes différentes. L'auteur examine l'évolution de la question de la citoyenneté entre 1965 et 1995 et le statut politique de ces différents groupes au Congo dans le contexte de l'évolution politique dans la région des Grands Lacs. Le génocide de 1994 au Rwanda fut certes la goutte qui a fait déborder le vase. Le flux de centaines de milliers de réfugiés Hutu vers le Kivu ont entraîné la dégradation de l'écosystème tandis que la guerre se poursuivait dans les camps de réfugiés. Bibliogr., notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views