Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La France et la gestion militaire des crises africaines
Author:Bagayoko-Penone, NiagaléISNI
Year:2003
Periodical:Géopolitique africaine
Issue:12
Pages:227-241
Language:French
Geographic terms:Subsaharan Africa
France
Subjects:foreign policy
military intervention
defence agreements
foreign forces
Abstract:Caractérisée depuis le milieu des années 1990 par une posture abstentionniste, la politique africaine de la France semble aujourd'hui renouer avec sa tradition interventionniste. Ses actions s'inscrivent désormais dans l'ambition plus globale d'affirmer le rang de la France sur la scène internationale, à travers un soutien déterminé à la défense de la paix et de la sécurité internationale dans des cadres multilatéraux. L'intervention en Côte d'Ivoire, dans le cadre de l'opération 'Licorne', tout comme l'intervention en Ituri (République démocratique du Congo) dans le cadre de l'opération 'Artémis' posent la question de la capacité de la France à renouveler l'approche tactique du type de conflictualité actuellement à l'oeuvre en Afrique subsaharienne, qui défie à l'évidence les cadres doctrinaux et opérationnels jusqu'ici usités. Différentes approches coexistent actuellement en France - de manière parallèle, voire antagoniste - en matière de gestion des conflits. L'approche doctrinale qui encadre l'action des forces terrestres françaises sur le terrain en Afrique est articulée autour du mode opératoire dit 'maîtrise de la violence'. La deuxième doctrine est celle des Troupes de marine (TDM), qui demeurent les acteurs classiques de l'intervention en terre africaine, notamment en raison de leurs compétences interarmes et multifonctions. La gendarmerie française présente comme une alternative le concept européen de 'gestion civile des crises' qu'elle a pu expérimenter dans les Balkans. En effet, l'EU a prévu l'élaboration d'un concept générique d'emploi d'une force de police qui permette de développer, pour mieux répondre aux crises actuelles, des formes d'opérations particulières nécessitant une interaction étroite entre le militaire et le civil. La capacité de ce modèle à s'imposer sur le continent africain pose la question de rôle potentiel de l'EU en Afrique et, partant, celle de la possibilité d'une européanisation de la politique africaine de la France. Notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views