Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Les jésuites et la formation d'élites au Mozambique, 1961-1974
Author:Pereira, Zélia
Year:2004
Periodical:Le Fait Missionnaire: Social Sciences and Missions
Issue:14
Period:July
Pages:75-116
Language:French
Geographic terms:Mozambique
Portugal
Subjects:Christian orders
Catholic Church
elite
colonialism
External link:http://booksandjournals.brillonline.com/content/journals/10.1163/221185204x00212
Abstract:Au cours des deux premières décennies d'action missionnaire au Mozambique au 20e siècle (1941-1961/62), les jésuites s'efforcèrent d'accomplir scrupuleusement les desseins auxquels les destinait le régime d'António Salazar, appelé l''État Nouveau'- la diffusion de la langue et des coutumes portugaises parmi la population africaine -. À la fin des années 1950, les missionnaires tout comme l'État se préoccupèrent de former des élites, qu'elles soient d'origine africaine ou européenne, au Mozambique. Le présent article examine la façon dont les jésuites tentèrent de créer un collège privé à Vila Péry pour la formation d'une élite multiraciale, mais échouèrent dans ce projet. L'introduction d'un enseignement secondaire spécialement destiné aux populations africaines dans la zone d'implantation missionnaire la plus solide, à Angonia, obtint un certain succès. Les jésuites fondèrent une école d'arts et métiers en 1966 à Angonia qui y eut un grand impact social. Une école normale pour former des instituteurs catéchistes fut crée en 1944 à Boroma, puis réorganisée et transférée à Vila Coutinho. En 1962, des 'Études générales universitaires', intégrées à l'université portugaise, furent instituées. Des foyers et maisons d'étudiants furent ouverts, comme à Lourenço Marques (foyer fermé en 1970) et à Beira (1973-1975). Au niveau de l'intervention auprès des élites européennes, les jeunes jésuites ouverts aux problèmes socio-politiques des Africains et de la colonie en général rencontrèrent de fortes résistances, en particulier de la part des secteurs conservateurs de l'Église, encore très liés aux visées colonialistes du régime. Quant à la formation du clergé africain, vital pour assurer le futur de l'Église catholique, c'était une question particulièrement sensible au Mozambique. Les jésuites prirent la direction du séminaire de Zobué en 1967, mais les difficultés y étaient nombreuses; il ferma, ainsi que le noviciat, au moment de l'indépendance du pays en 1974. En fait, l'intervention des jésuites en faveur de la formation de prêtres africains se fit davantage dans le but de pallier leurs importantes carences de personnel que dans celui d'investir dans la formation d'élites. Notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views