Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Être femme de rois karanga à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle
Author:Pabiou-Duchamp, Florence
Year:2005
Periodical:Lusotopie
Volume:12
Issue:1
Pages:93-107
Language:French
Geographic terms:Mozambique
Zimbabwe
Subjects:Mwene Mutapa polity
gender roles
traditional rulers
spouses
images
Portuguese
Link:https://doi.org/10.1163/17683084-0120102008
Abstract:Certains Portugais influents du Sud-Est africain, territoire compris entre la baie Delagoa et le cap Delgado - dans les actuels Mozambique et Zimbabwe - sont considérés, à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle, comme les 'femmes' du Mwene Mutapa et du Quiteve, souverains de royaumes shona karanga au sud du Zambèze. Les Portugais d'alors n'y voient qu'un titre honorifique, thèse que reprennent des historiens du XXe siècle et tout particulièrement W.G.L. Randles. La documentation portugaise fait part de l'existence de 'grandes femmes' gouvernant auprès des souverains et ayant des prérogatives éminemment politiques. Elles sont des seigneurs dominant des territoires proches de la cour et interviennent dans la nomination et l'intronisation des nouveaux rois. Leur existence laisse entrevoir l'incompréhension des contemporains, et plus tard des historiens. Informés par leur vision masculine de la royauté où les reines sont avant tout des épouses, ils ne comprennent pas le rôle des femmes, et par extension, celui de ces Portugais, 'femmes des rois'. Cet article montre la capacité d'adaptation des royautés karanga par l'intégration d'étrangers dans leur système politique, qui les transforment en seigneurs et en relais du pouvoir. Ces Portugais permettent aux rois karanga de réaffirmer leur autorité, dans des territoires éloignés de la cour, toujours plus difficiles à défendre face aux désirs d'indépendance de certains de leurs vassaux. Il met également en évidence la lecture biaisée qu'en font les Portugais contemporains, mais aussi des historiens du XXe siècle. Bibliogr., notes, réf., rés. en français, en portugais et en anglais. [Résumé extrait de la revue]
Views

Cover