Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Henri Lopes: une 'parole métisse' entre assomption et névrose
Author:Colin, Katell
Year:2009
Periodical:Éthiopiques: revue socialiste de culture négro-africaine (ISSN 0850-2005)
Issue:82
Pages:71-97
Language:French
Geographic term:Congo (Republic of)
Subjects:novels
racially mixed persons
racism
About person:Henri Lopes (1937-)ISNI
Abstract:Depuis la parution, en 1990, de 'Le chercheur d'Afriques', Henri Lopes (auteur francophone originaire de la République populaire du Congo) s'est fait le représentant et le défenseur, dans le champ littéraire africain francophone, des vertus du métissage tant biologique que culturel, et a abandonné le concept de négritude. Cependant, derrière l'image affichée par Lopes - celle d'un métis réconcilié avec son identité -, l'auteur de l'article voit une réalité tout à fait distincte. L'oeuvre romanesque lopésienne porte en effet la marque d'un écartèlement entre des assertions théoriques positives et une charge de souffrance dont le sujet est accablé. Si l'énoncé lopésien milite pour une valorisation de l'expérience et de la valeur métisses, son énonciation, en revanche, trahit un inconfort durable ressenti par le locuteur, par-delà ses déclarations de principe. L'oeuvre se décline en effet sous le signe d'une obsession de la filiation africaine, mais sur un mode problématique. Les personnages de l'oeuvre lopésienne, parce qu'ils adhèrent au discours raciste sur les 'races pures', perçoivent leur métissage commen une tare. Ils ont intériorisé un discours qui les disqualifie, et, dans une quête désespérée de légitimité, choisissent de recourir au mensonge, à la dissimulation, pour essayer de se conformer au modèle de l'Africain 'authentique'. Faussaires, ils inventent une africanité idéale, en déformant les faits. D'où l'autodérision qui règne sur le texte. Ce sont les traces de cet écartèlement aux allures de paradoxe énonciatif que la présente étude se propose de mettre en lumière. Notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views