Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:De la fragilité à la violence: les organisations internationales à l'épreuve: introduction thématique
Authors:Jozan, RaphaëlISNI
Ray, OlivierISNI
Year:2009
Periodical:Afrique contemporaine
Issue:232
Pages:23-38
Language:French
Geographic term:Subsaharan Africa
Subjects:violence
social disorganization
development cooperation
aid agencies
conflict prevention
Abstract:Les mutations des sociétés africaines et les épisodes de violence qu'elles engendrent posent un défi de premier ordre à la communauté internationale. Si la conflictualité est inhérente à une société et accompagne tout processus de changement social, sa cristallisation en épisodes de violence ouverte et généralisée remet en cause de précieux acquis de développement. Les flambées des violences récentes en Côte d'Ivoire, au Kenya ou en Guinée interrogent la capacité de l'action publique nationale ou internationale à identifier et à agir sur certaines fragilités structurelles dont la violence se nourrit. Du côté des politiques publiques, l'attention de la communauté internationale s'est focalisée dans les années 1990 sur les 'faillites' de l'État. Mais cette focalisation se fit largement au détriment des phénomènes sociétaux qui sous-tendent la fragilité de l'État et de sa société. Le regard des organisations internationales s'est logiquement tourné vers les causes de la violence pour lesquelles ces dernières s'estimaient a priori outillées. Mais l'aide internationale dans son action connaît des paradoxes et des faux pas. Des travaux ont pu mettre en évidence les processus de 'construction narrative' sur lesquels développeurs et urgentistes établissent une représentation du monde. Cette représentation leur permet de légitimer leurs actions et de présenter la réalité comme 'gérable', alors que certains éléments, comme les relations de pouvoir, pourtant au coeur du phénomène de violence, sont mis de côté car hors du champ de compétence de l'acteur institutionnel. Les nouveaux concepts adoptés par les organisations internationales, privilégiant la notion de fragilité économique et sociale dans les phénomènes de violence, permet de passer d'une logique de réaction à une logique de prévention. Bibliogr., notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views