Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home Islam in Africa Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Vouloir construire une mosquée en pays Jola - Ajamat (Guinée Bissau, 1990-200): remarques ethnologiques sur le rapport architecture et religion
Author:Julliard, AndréISNI
Year:2009
Periodical:Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
Issue:125
Pages:123-142
Language:French
Geographic term:Guinea-Bissau
Subjects:Diola
interreligious relations
mosques
rural society
Abstract:Trois religions cohabitent, non sans conflits épisodiques, à Susana, le plus gros bourg rizicole du pays Diola Adiamat au nord ouest de la Guinée Bissau. La 'religion de terroi' (idée d'un dieu unique coexistant avec une activité de type polythéiste à des puissances surhumaines) reste encore majoritaire sur le plan démographique tandis que le catholicisme enregistre un fort taux de conversions et l'islam progresse par l'installation de commerçants et l'arrivée de réfugiés fuyants le conflit militaire casamançais au Sénégal voisin. Les aires de sacrifice, généralement sans clôtures, maillent entièrement la surface villageoise et agricole. Au sud, elle est barrée par l'enceinte en ciment de la mission et les hauts murs de l'église catholique. En son centre, s'élève depuis 1995 la mosquée sans minaret, en terre et toit de chaume. L'observation ethnographique de cette entreprise architecturale révèle un double clivage d'abord, entre musulmans résidents temporaires et musulmans originaires de Susana, les seuls promoteurs de la mosquée. Ensuite, à l'intérieur de ce groupe: entre les plus âgés qui l'investissent pour assoir leur autorité, et les plus jeunes qui se servent de la nouvelle visibilité de leur religion pour légitimer leur participation au développement économique du village. Mais, les utilisations sociales et religieuses de la mosquée (et de l'église) ne se comprennent pas en dehors du rapport prégnant à la 'religion de terroir' qui, à l'inverse des lieux enclos de la parole révélée, ouvre ses aires culturelles à la recherche de la loi divine. Dans ce face à face triangulaire, très matériel, se pense quotidiennement à la fois la constitution de la personne, l'appartenance au territoire, l'organisation sociale et leur évolution dans le rapport à la république de Guinée Bissau. Bibliogr., notes, réf., rés. en anglais et en français. [Résumé extrait de la revue]
Views