Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:À propos du cinquantenaire: chroniques d'une indépendance ambigüe
Authors:Manga, LionelISNI
Tonda, JosephISNI
Martin-Granel, NicolasISNI
Year:2010
Periodical:Études littéraires africaines
Issue:29
Pages:109-121
Language:French
Geographic terms:Cameroon
Congo (Republic of)
Subjects:novels
independence
satire
About persons:Blaise NdjehoyaISNI
Henri DjomboISNI
Abstract:Cette réflexion sur le cinquantenaire des indépendances africaines, est introduite par Nicolas Martin-Granel. Elle présente des critiques littéraires autour de la notion d'indépendance vue à postériori et en s'appuyant sur une fiction romanesque africaine qui se situerait en contrepoint du courant dominant actuel de la 'littérature-monde'. Elle comprend deux parties. La première, 'Une comète désinvolte...' est due à l'essayiste camerounais Lionel Manga, à l'occasion de la réédition (2010) du livre de Blaise Ndjehoya (Cameroun), 'Le Nègre Potemkine', paru originalement en 1988. Pour L. Manga, entre les lignes de l'odyssée utopique de trois anciens combattants se dessine une chronique absurdiste reposant sur les poncifs d'une 'époque en creux'. La seconde partie, ''Oh! Dipanda Cha-Cha' et le syndrome de la disparition', par l'essayiste Joseph Tonda, fait ressortir d'autres 'creux' ou traits qui étaient invisibles à l'époque de la lutte pour la cause de 'Dipanda', l'indépendance. Pour J. Tonda, l'écrivain Henri Djombo (Congo-Brazzaville) dit en creux la violence de l'invisible de la disparition comme schème structurant de la dialectique de l'exercice du pouvoir en postcolonie: le pouvoir doit éblouir par sa spectacularisation et invisibiliser les autres dont la présence le menace. Or, éblouir les autres pour vivre, c'est se rendre en même temps invisible, et donc disparaìtre comme réalité, vivre comme spectre, ce qui est la vie de 'Dipanda'. Réf. [Résumé ASC Leiden]
Views