Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home Africana Periodical Literature Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Les partis politiques ethno-tribaux sont-ils solubles dans l'unité nationale au Cameroun?
Author:Atanga, Luc Armand
Year:2014
Periodical:Revue africaine d'études politiques et stratégiques = African Journal of Political and Strategic Studies
Pages:177-203
Language:French
Geographic term:Cameroon
Subjects:political parties
ethnic groups
national identity
nation building
Abstract:Le Cameroun apparaît davantage comme cette mosaïque culturelle caractérisée par une poly-ethnicité, facilement exploitable et susceptible de semer la division. Il n'est pas pourtant superflu de dire que les regroupements politiques sont frappés du sceau tribal, et I'on observe la construction des associations d'un genre particulier tirant leurs racines à partir des ethnies, tribus, clans, villages, etc. Cette relation incestueuse entre les partis politiques et I'ethnie a un potentiel séparatiste élevé susceptible de fragiliser ou de détruire la cohésion nationale si chère à la nation camerounaise. Pour preuve, ils ont été interdits pendant les années 1990. Cette interdiction masquait une évidence: la légitimité inhérente à toute entité représentative dont jouissent les partis ethno-tribaux, ni déléguée, ni empruntée, ou tronquée suscite I'adhésion des populations qui se reconnaissent en ces leaders souvent parents peu ou prou proches, donc écoutés. S'il est vrai que I'unité nationale commence 'en bas', il n'en demeure pas moins que les partis politiques à connotation tribale peuvent avec plus de fluitdité véhiculer le message unitaire d'où leur réhabilitation dans le payage politique, toute chose qui témoigne de leur solubilité dans la dynamique de l'unité nationale. Notes, réf., rés. en français et en anglais. [Résumé extrait de la revue]
Views